Site du CÉPROCQ

Retour au site du Collège de MaisonneuveRetour au site du Collège de Maisonneuve
Accueil > Expertise scientifique > Chaire en extractibles agroforestiers

Chaire en extractibles agroforestiers

L’émergence de la bioéconomie ouvre des débouchés prometteurs à la transformation des résidus de l’industrie forestière et des matières agroforestières en produits biosourcés (Ex. : la valorisation des écorces du bouleau jaune). Les connaissances sur la valorisation des résidus forestiers ont bien progressé.

Par contre, le développement de la filière agroforestière nécessite de mieux comprendre:

  • la diversité des compositions chimiques des biomasses de sources variées;
  • la disponibilité de technologies de production efficaces et fiables ayant une empreinte environnementale réduite.

Expert, Yacine Boumghar, Ph. D., titulaire de la chaire

Yacine Boumghar, directeur du CÉPROCQ, possède une solide expertise en écoprocédés d’extraction et de séparation et en intensification des procédés à l’échelle pilote. Il dirige une chaire de recherche industrielle axée sur la valorisation et la mise à l’échelle commerciale des extractibles agroforestiers.

Vision pour la chaire

Boumghar projette de faire de cette chaire un lieu de convergence des connaissances sur les extractibles agroforestiers. Il souhaite la transformer en un incubateur de solutions technologiques avant-gardistes pour répondre aux besoins de la communauté et des acteurs industriels.

But de la chaire

  • Mettre en réseau les initiatives publiques, associatives et industrielles pour mutualiser les efforts et harmoniser les actions innovantes;
  • Décloisonner les filières forestières et agricoles relativement aux enjeux scientifiques et économiques;
  • Favoriser les solutions technologiques intégrées;
  • Élaborer des écoprocédés d’extraction, de purification et de séparation;
  • Élaborer des outils analytiques pour déterminer la composition chimique des extractibles agroforestiers;
  • Évaluer l’activité biologique des extraits ou des fractions d’extrait qui seront produits.

Objectifs de la chaire

  • Établir une séquence de procédés pour l’obtention d’extraits riches en tannins à partir des écorces et autres résidus forestiers;
  • Optimiser l’extraction supercritique des triterpènes (acide bétulinique et bétulinol) présents dans les écorces de bouleau blanc;
  • Établir une plateforme de production d’extractibles forestiers de différentes espèces québécoises;
  • Établir une plateforme de valorisation de petits fruits sélectionnés pour leur potentiel antioxydant : bleuet, airelle, argousier, etc.
  • Caractériser biochimiquement les différents extraits : établir le profil chromatographique, doser les polyphénols, anthocyanes et proanthocyanes et mesurer le potentiel antioxydant.

Collaboration scientifique et technique

En plus des partenaires industriels, la chaire s’appuie sur une collaboration scientifique et technique avec diverses organisations :

  • CanmetÉNERGIE de Ressources naturelles Canada.
  • Université du Québec à Chicoutimi
  • École Polytechnique de Montréal
  • Université d’Avignon
  • Université Aix-Marseille

Cette collaboration structurante favorisera la précommercialisation sur le marché canadien de produits et d’ingrédients bioactifs. Ces derniers apportent une solution de rechange aux produits de synthèse classiques entrant dans la fabrication de produits pharmaceutiques, d’aliments fonctionnels ou de nutraceutiques.

 Partenaires

  • DuPont Canada Inc.
  • Coopérative forestière des Hautes-Laurentides

 

Faire une demande en ligne.

Barre latérale

fermenteurs

Fermenteurs de 1 à 4 litres

Cette photo montre l’unité de fermentation de 3,6 litres du CÉPROCQ avec des sondes permettant de mesurer la DO et de contrôler et changer en cours de procédé le pH, la vitesse d’agitation et les débits des gaz nécessaires à la fermentation.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Unités pilotes d’extraction et de fractionnement supercritiques

Le CÉPROCQ possède 2 unités d'extraction supercritique à grande échelle : une unité pilote permettant de traiter jusqu'à 2 kg de matière première et une unité de production permettant de traiter jusqu'à 50 kg de matière première.

Partagez :