Site du CÉPROCQ

Retour au site du Collège de MaisonneuveRetour au site du Collège de Maisonneuve
Accueil > Nouvelles

Nouvelles

Technologies vertes à Maisonneuve

Le gouvernement fédéral a octroyé une subvention de 469 610 $ à l’ITEGA et au Centre d’études des procédés chimiques du Québec – CÉPROCQ pour leur permettre de poursuivre leur mission et leurs recherches pour aider les entreprises à réduire leur empreinte environnementale.

L’annonce a été faite au campus 6220, rue Sherbrooke Est, en présence de Mme Soraya Martinez Ferrada, députée fédérale d’Hochelaga.

Licence de recherche sur le cannabis

Le CÉPROCQ a obtenu la licence, délivrée par Santé Canada, pour effectuer de la recherche sur le Cannabis.

Finaliste au 29e Gala des Prix Innovation de l’ADRIQ

Le CÉPROCQ et son partenaire, Microbrasserie St-Pancrace Microbrasserie St-Pancrace, ont été retenus comme finaliste dans la catégorie de PARTENARIAT du 29e Gala des Prix Innovation de l’ADRIQ.

Contribution à la sécurité alimentaire par le développement d’agents mycorhiziens endémiques en Algérie :

Le 8 septembre 2019 avait lieu au rectorat de l’Université de Blida 1, le lancement officiel d’un projet de recherche et développement Algéro-Canadien. Fruit d’un partenariat entre le Centre d’études des procédés chimiques du Québec (CÉPROCQ), l’Université de Blida 1 et l’entreprise privée algérienne(BFK FOOD), ce projet est financé par le centre de recherche en développement international (CRDI/IRDC) du Canada.

Le projet a pour objectif principal d’accroître la sécurité alimentaire, d’améliorer la productivité et d’augmenter les revenus des petits agriculteurs algériens à travers la conceptualisation de la bio-fertilisation. Ce projet vise également à réaliser le pilotage et la dissémination d’un modèle d’affaire permettant à une bioinnovation (la mycorhization) d’être produite et adoptée à grande échelle en Algérie.

Présence au Forum innovation sur la Bioéconomie au Québec (FIBEQ 2019)

Le CÉPROCQ sera présent le 18 et 19 juin 2019 au tout premier Forum innovation sur la Bioéconomie au Québec présenté par le Consortium de recherche et d’innovation en bioprocédés industriels au Québec (CRIBIQ) qui se tiendra à Trois-Rivières.

forum2019

 

Présence du CÉPROCQ dans le tournage d’Investissement Québec pour l’Initiative manufacturière 2018

Voir la vidéo

La ministre des Sciences du Canada visite le CÉPROCQ

L’honorable Kirsty Duncan, ministre des Sciences du Canada, était de passage au Centre d’études des procédés chimiques du Québec (CÉPROCQ) du Collège de Maisonneuve, le jeudi 27 avril. Mme Duncan a rencontré la directrice générale du Collège, Mme Malika Habel, avant de procéder à une visite complète des laboratoires du CÉPROCQ en compagnie du directeur, M. Yacine Boumghar.

Mme Duncan a ainsi pu rencontrer des chercheurs et des étudiants dans les différents laboratoires et unités pilotes du CÉPROCQ, dont les installations uniques au Canada en extraction au CO2 supercritique : unités de laboratoire, unité pilote de quatre litres et une unité pré commerciale de cinquante litres. Les chercheurs du CÉPROCQ ont dressé un portrait des différents projets de recherche réalisés en technologies bio industrielles et environnementales. Le directeur du centre a expliqué à Mme Duncan le mandat du CÉPROCQ qui s’est positionné, depuis sa naissance, sur la mise à l’échelle des procédés verts de transformation de valorisation des biomasses et l’accompagnement des entreprises jusqu’au pré commercial.

Mme Duncan a été très impressionnée par la qualité des travaux et les équipements du CÉPROCQ. Elle  s’est montrée aussi très intéressée par les deux autres centres de recherche du Collège, soit l’Institut de technologie des emballages et du génie alimentaire (ITEGA) et l’Institut de recherche sur l’intégration professionnelle des immigrants.

Cette visite lui a permis de découvrir que les trois centres collégiaux de transfert de technologie (CCTT) du Collège de Maisonneuve, membres du réseau Transtech, œuvrent sans relâche au rapprochement entre la recherche et la formation, afin de former la relève scientifique et de soutenir le développement des PME.

Signature d’une entente-cadre avec le Forum des chefs d’entreprises d’Algérie

Le mercredi 12 avril, la directrice générale du Collège de Maisonneuve, Mme Malika Habel, a signé une entente-cadre avec M. Mehdi Bendimerad, vice-président du Forum des chefs d’entreprises (FCE) et président de la Commission Relations Internationales.

Cette entente a eu lieu dans le cadre de la visite d’une importante délégation du FCE conduite par son président, M. Ali Haddad. En compagnie de l’ambassadrice du Canada en Algérie, Mme Isabelle Roy, et du consul d’Algérie à Montréal, M. Abdelghani Cheriaf, la délégation a assisté à une présentation du Collège et a ensuite visité les laboratoires du campus 6220, rue Sherbrooke Est, où se déroulent des activités de recherche et de formation. M. Yacine Boumghar, directeur du Centre d’études des procédés chimiques du Québec (CÉPROCQ), a présenté aux membres du FCE son projet d’Institut Procédés Automatisation (IPA). Bien au fait des systèmes de formation et de recherche algérien et canadien, M. Boumghar a proposé aux membres du FCE un projet qui vise à :

  • former des techniciens qualifiés pour une industrie compétitive et innovante;
  • créer un environnement positif pour un apprentissage efficace et inspirant;
  • offrir des diplômes et attestations reconnus à l’échelle internationale;
  • offrir, en un lieu unique, de la formation et de la recherche-innovation pour accompagner les entreprises dans leur développement.

La présente entente-cadre vise notamment à favoriser l’échange de connaissances utiles et d’expertises dans les domaines de la recherche et de l’innovation et le développement d’initiatives postsecondaires de formation technique et professionnelle pour accompagner les entreprises dans leur développement.

Le Forum des chefs d’entreprises est la plus grande organisation patronale algérienne. Le Forum regroupe plus de 3 000 entreprises. Les entreprises cumulent un chiffre d’affaires de plus de 35 milliards de dollars US et emploient plus de 300 000 salariés.